Hollande wants to reduce the benefits of the presidents when they leave the Elysee Palace, according to France Info. But the measure will affect that future ex-heads of state, including himself.

C’est une annonce qui fera sûrement couler beaucoup d’encre et qui sera sans doute très commentée. François Hollande s’est décidé à réduire les privilèges des ex-présidents de la République, très prochainement, selon les informations de France Info.

Il procédera rapidement par la publication d’un décret, préparé par le Conseil d’État et la Cour des comptes. Les deux institutions ont d’ores et déjà transmis leurs recommandations à l’Elysée, en 2014. Si François Hollande les suit, alors les mesures qu’il annoncera seront les suivantes : suppression de la gratuité des transports, suppression des avantages alloués aux veufs et veuves (transports, appartements…), diminution de moitié du nombre d’employés et de collaborateurs dix ans après la fin du mandat présidentiel.

Aujourd’hui, les avantages en nature et financiers alloués aux anciens présidents de la République coûtent à l’Etat 10,3 millions d’euros par an, selon le même rapport de la Cour des comptes, dévoilé par Mediapart fin septembre. L’Etat prend en charge les frais d’avion et de train, la rémunération de sept collaborateurs (dont des gardes du corps), de deux personnels de maison, le loyer d’un appartement de fonction meublé, les frais de la mise à leur disposition d’une voiture avec deux chauffeurs.

Par ailleurs, les anciens chefs d’Etat perçoivent une dotation annuelle de 65 000 euros par an.

La Cour des comptes recommande à François Hollande de réformer les dispositifs engagés en faveur des anciens présidents dans un “triple souci de modernisation, de transparence et de maîtrise de la dépense publique”.

La mesure ne sera pas rétroactive, elle ne s’appliquera qu’aux futurs ex-présidents à partir de 2017.

Video – François Hollande a diminué le budget de l’Etat durant son quinquennat. Il a cependant été très critiqué pour l’emploi d’un coiffeur rémunéré près de 9000 euros par mois.

Advertisements